English Aleman Frances Español Italiano

 

Georges Boulanger naquit à Tulcea, en Roumanie, el 18 avril 1893 au sein d'une famille qui pendant six générations se consacra à la musique. Ils jouaient pour la plupart du violon, de la contrebasse et de la guitare, instruments avec lesquels il accompagnait son père depuis l'âge de sept ans.

À douze ans, il étudie au Conservatoire de Musique de Bucarest , en tant que boursier. Trois années après, tandis qu'il interprète une pièce de Paganini, Leopold Auer, le fameux forgeur de violonistes de l'époque, l'écoute, émerveillé par son potentiel artistique. Sous la tutelle de Auer, Boulanger déménage à Dresde, en Allemagne pour y suivre des leçons pendant deux ans.

En 1910, Boulanger a dix-sept ans et Leopold Auer, estimant achevée sa formation musicale, lui offre, pour leurs adieux, le violon qui l'accompagnerait jusqu'à la fin de ses jours. Il obtient aussi pour lui un contrat en tant que violon principal dans un “Café Chantant”, le plus chic de Saint Petersbourg, fréquenté par la plus haute aristocratie. Le public de la fin de la Russie tsariste l'y acclame et l'apprécie beaucoup.

C'est en Russie où il développe le style qui va caractériser son oeuvre: la “musique légère” , mélange de musique tzigane, de folklore balkan et des vals viennoises.

C'est aussi en Russie où il connaît l'amour de sa vie, Ellinorr Paulson, une jeune intellectuelle estonienne, avocate et étudiante en médicine.

 

 

En 1917, lors des changements politiques en Russie, Georges rentre en Roumanie. Pendant deux ans, il y fait son servie militaire et se consacre, en même temps, à l'enseignement de la musique y à la composition. Pendant son séjour en Roumanie, Georges entretient une riche correspondance avec Ellinorr, alors avec ses parents en Estonie. Leur amour est si fort qu'ils décident de se retrouver à Berlin en 1922/23 et de commencer une vie à deux. Ellinorr fut son grand amour, son épouse et la mère de ses deux filles Nora et Georgette. Nora, poursuivant la tradition familiale, devient une musicienne et compositrice renommée.

Il arrive à Berlin avec son violon, ses compositions et partitions. Berlin était une des villes à produire et à écouter, l'Unterhaltungsmusik (la musique légère), des centaines de salons de danse, de cafés, d'hôtels, de cabaret et tout espace où l'on pouvait jouer de la musique vivante avec de petits orchestres solistes et la présence du Stehgeiger (le violon qui jouait à toute les tables). À Berlin, on retrouvait toute cette aristocratie russe qui avait tant acclamé Boulanger, c'était des habitués du restaurant FÖRSTER.

 

En 1926, après avoir joué une première fois face au micro d'une radio, la maison d'édition Bote&Bock lui donne un contrat pour publier sept pièces, dont Avant de Mourir, connue aussi plus tard, avec les paroles de Kennedy sous le nom My Prayer. En 1958, elle resta pendant vingt et une semaines au palmarès des radios des USA. À présent, elles font partie des bandes de son de : Yeux noirs, Malcom X, La grande escroquerie 2 et October Sky.

En 1927, sur l'annuaire du téléphone, on l'y retrouve en tant que chef d'orchestre, dans les journaux de l'époque, les annonces des hôtels et salons de musique affichent “ Aujourd'hui Boulanger”

Des musiciens juifs, russes, roumains et tziganes font parties de ses orchestres.

En 1928, il joue en Angleterre au Savoy et au Claridge, après trois ans, il réalise une tournée par les villes les plus importantes d'Europe avec son orchestre de onze musiciens et il est connu comme un artiste où prévaut non le nombre mais la qualité de ses présentations.

Il enregistre pour différentes maisons de disques et en 1935/36 il arrive à son apogée en Europe et il est mythifié en Allemagne.

Il a passé toute la guerre en Allemagne parce qu'il n'a jamais voulu partir aux USA, et quand il s'est rendu compte du national socialisme, c'est déjà trop tard.

Déjà en 1945, et lorsqu'il était à Mecklembourg, zone occupée par l'armée Rouge, les américains le retirent du secteur de Berlin, après avoir appris qu'il était le compositeur de la célèbre pièce My Prayer.

Une fois décédés ses parents et ses beaux parents, il décide en 1948 de partir en Amérique du Sud, avec un contrat pour jouer au Copacabana Palace Hôtel de Rio de Janeiro. Au Brésil, il a beaucoup de travail et obtient une grande reconnaissance. Il parcourt tout le pays et parvient à accepter le premier contrat en Argentine pour Radio Belgrano. Il habite en Argentine jusqu'à son décès le 3 juin 1958 à Olivos.